Laurence Anyways de Xavier Dolan

Avec Melvil Poupaud, Suzanne Clément, Nathalie Baye
Laurence, prénom unisexe au Canada donne ce film de 2h40, un peu ambitieux mais Xavier Dolan s'en donne à cœur joie et nous fait tellement plaisir que le temps passe vite.
Le héros, prof de littérature à Montréal, décide d'assumer sa part féminine et de le devenir. Sa compagne, Fred, semble l'accepter dans un premier temps mais finalement, il y a quand même rupture.
Pas de grand discours, seulement des images, un style revendiqué et des empreints cinématographiques évidents mais ça ne fait rien.
Le style Xavier Dolan fait son effet. Toujours avec les incroyables fringues qu'il dessine à ses personnages.
Melvil Poupaud et Suzanne Clément sont si justes dans cet amour qui les déchire que toute problématique sur la recherche d'identité est secondaire.
A l'aube du XXIe siècle, un homme veut changer de sexe et l'assume mais c'est long (dix ans). Il est en proie à des sentiments, comme tout le monde après tout...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire