Un Prince presque charmant de Philippe Lellouche




Avec Vincent Perez, Vahina Giocante
Jean-Marc, quadra, chef d’entreprise, joue au jeune homme et néglige sa fille qui se marie dans deux jours. Comme le pays est paralysé par des grèves, il doit se rendre au mariage en traversant la France en voiture. Sur sa route, il rencontre Marie, son opposée.
Vincent Perez se débat tant bien que mal dans la peau d cet arriviste carriériste avec ses costumes trop serrés et manque de conviction face à Vahina Giocante qui apporte fraicheur et ensoleillement à toute cette platitude. Mais le macho face à la belle romantique, cela demande un autre gabarit de film.
C’est juste dégoulinant de navritude même si la scène avec les gitans est plutôt réussie.
Mais que diable ! N’y avait-il pas assez de chemises pour que Jacques Weber en ait une sèche ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire