Boule et Bill d'Alexandre Charlot et Franck Magnier




Frank Dubosc au milieu de cette improbable adaptation s’en tire plutôt bien et ne fait pas son numéro, c’est déjà ça ! Marina Foïs défend les droits de la femme et ça passe assez bien aussi. Le jeune acteur qui fait Boule tient bien son rôle mais héla rien ne se tient. On a une succession de gags et au lieu de réinventer la BD, le réalisateur se contente de rêver et franchement on attend autre chose. Ce qui nous aurait plu, ça aurait été les jeux de Boule et de son chien et au fait où est passé Pouf son copain ? Il arrive à la fin, dommage parce qu’on est déjà passé à autre chose…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire