Rue Mandar d'Idit Cébula



Avec Richard Berry, Emmanuelle Devos, Sandrine Kiberlain
2 sœurs et un frère se retrouvent à décider quoi faire de l’appartement de leur mère à sa mort. De bric et de broc, ce film est une succession de coups de gueule, de bons sentiments, de cuites autour d’archétypes de personnages. Le frère est égocentrique, une sœur est psy dépressive, une pléthore de personnages gravitent autour d’eux dans des situations rocambolesques. Même l’histoire d’amour avec Medhi Nebbou semble déplacée.
Seule Sandrine Kiberlain en bohème déjantée, irrespectueuse est surprenante et c’est peut-être le seul personnage qui réussit à nous captiver jusqu’à la fin.
Sandrine Kiberlain en bohème un peu déjantée, irrespectueuse et bordélique est surprenante et c’est peut-être le personnage qui nous guide au fil de l’histoire et réussit à nous captiver jusqu’à la fin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire