Les garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne

Avec Guillaume Gallienne

 
De et avec Guillaume Galienne

            Guillaume Gallienne se prépare comme pour un spectacle et on se retrouve à suivre l’histoire de sa vie depuis son adolescence jusqu’à aujourd’hui et particulièrement ses rapports avec sa mère qui a toujours dit « Les garçons et Guillaume, à table ! »
            Le film montre le chemin attendu et finalement inattendu qu’une petite phrase comme celle-là peut susciter.
            La mise en scène classique sert parfaitement un texte qui pratique l’auto-dérision. Mais surtout, surtout Guillaume Gallienne joue le rôle de sa mère en plus du sien à tous les âges. Et là, c’est criant de réalisme et de confusion.
            Du déjà-vu, me direz-vous ? Oui mais comme ça peut être jouissif et terriblement hilarant quand c’est bien fait. Ce qui est le cas ici.
            Guillaume est donc issu d’une certaine bourgeoisie qui frise l’aristocratie et dans cet écrin débarrassé de cette contrainte matérielle, il est un jeune homme qui se cherche et surtout cherche à comprendre qui il est, naïvement mais sereinement.
            Recherche d’identité et psychothérapie mais par le rire, c’est encore mieux.
            Et alors, j’ai ri, mais ri et même les maladresses et les petits moments d’émotions n’ont pas entamé mon enthousiasme.
            Comédie à la française comme on en aimerait plus souvent.
            Il y en a mais surtout il faut relayer l’info et diffuser le rire salvateur.
            Allez-y vite avant de trouver salle comble ou de voir ce petit film génial remplacé par un blockbuster.
            Un succès de bouche à oreille, c’est tout le mal que je souhaite à Guillaume Gallienne.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire