Albator de Shinji Aramaki


Pour ceux qui connaissent et ceux qui ne connaissent pas, voici le capitaine Albator aux commandes de l’Arcadia avec Mina, l’extraterrestre et son équipage.
Héros manga des années 890, il n’a pas changé. Figure reconnaissable, sombre et mystérieux, bandeau noir sur un œil et visage barré d’une cicatrice avec une grande cape noire qu’il déploie et qui flotte quand il marche.
Il est corsaire pirate de l’espace en guerre contre la coalition Gaïa qui a décidé que le terre ne serait plus habitée par les humains.
Toei animation livre ici un beau film d’animation rempli d’effets somptueux et d’images léchées.
Hélas, le scénario confus brouille les piste et on essaie de se rattraper aux personnages typés et qui nous nous font languir du vrai héros : le capitaine. Une astucieuse mise ne place d’une possible filiation qui justifierait l’immortalité est trop téléphonée et ne m’a pas permis de m’attacher au jeune héros. Je préfère le vieux loup de mer : Albator.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire