L'Amour est un crime parfait d'Arnaud et Jean-Marie Larrieu





Avec Mathieu Amlaric, Karin Viard, Maïween, Sara Forestier, Denis Podalydès
D’après Incidences de Philippe Djian

Marc, prof de littérature à l’université de Lausanne, vit avec sa sœur Marianne un chalet en haut de la montagne enneigée.
Il met bien souvent de jeunes étudiantes dans son lit jusqu’à ce qu’il en tue une, Barbara. Ce qui ne l’empêche pas de continuer à flirter. C’est comme ça qu’il fréquente la belle-mère de sa victime et finit par coucher avec.
Enivré de littérature sans être lui-même un écrivain et possédé par ses démons, , Marc vogue dans sa propre vision du monde, meurtri par son histoire dans laquelle Marianne, sa sœur, joue un rôle ambigu.
Dans cette superbe université très graphique avec en toile de fond de grandioses paysages d’hiver et de neige qui sont plus que des éléments de décors, Marc se balade, indifférent mais conscient de ses actes et de leurs conséquences. Autour de lui gravitent, sa sœur et leur relation, incestueuse, perverse, l’ « ami » qui semble presque normal, la jeune étudiante prête à tout, la belle-mère, suspecte et tout un panel de personnages qui l’indifférent, même ses étudiants ne sont qu’une masse.
Entre thriller et drame à l’esthétique affichée, le film oscille sans arrêt et parfois j’étais perdue dans les intentions des réalisateurs. Seul Mathieu Amalric entouré de ces personnages de femmes aussi troublants que lui m’a permis de m’accrocher.
Je reste sceptique sur ce mélange des genres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire