L'île des miam-nimaux de Cody Cameron, Kris Pearn



Dans Tempêtes de boulettes géantes, un inventeur loufoque créait une machine qui transformait l’eau en aliments. Ici, les mêmes personnages vont devoir affronter ces aliments qui ont pris vie ainsi qu’un savant fou.
A toute vitesse, les bananas sprint, les pan bannières et autres jeux de mots ou bizarreries visuelles parsèment le film sans laisser de répit à mon cerveau.
Il en résulte que, abreuvé de beaucoup trop d’infos, les têtes blondes ne se souviennent de rien et en parlent à peine.
Les trouvailles sont certes imaginatives mais restent trop abondantes pour pouvoir suivre à l’aise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire