Les Profs 2 de Pierre-François Martin-Laval



Avec Pierre-François Martin-Laval, Didier Bourdon, Isabelle Nanty, Kev Adams, Stefi Celma, Arnaud Ducret, Raymond Bouchard, Fred Tousch

Après avoir fait connaissance, il y a deux ans, avec Polochon, fan de Napoléon, Tirocu excellent en maths mais hyper fainéant, Eric adepte du sport hors-norme, Gladys championne de tir de craie, Amina, la bombe de service, Albert, surtout spécialiste des explosions et le prof de philo, il fallait les changer d’univers pour de nouveaux challenges.
Direction l’Angleterre et son académisme. Recrutés par la reine pour que sa petite fille ait son bac.
Il faut un prétexte pour que Kev Adams, le cancre Boulard, fasse partie du lot et l’éternel ado qu’il joue sur scène reste ici crédible sans trop en rajouter alors que les profs ne piquent qu’un élément cliché par ci par là pour faire le gag : le tennis, l’enseignement des langues en France, le cricket, l’accent, Londres…
Potache assurément puisque c’est le parti pris dès le premier opus. Burlesque et répétitif puisque c’est un style BD, le film attire plus un public collégien encore demandeur de la farce.
Et c’est certainement parce que le prof, l’enseignement et le système scolaire est au centre de leur préoccupation (pour en faire un lieu idéal sans doute !) que cela fonctionne.
Et l’honneur républicain du système est sauf puisque les profs réussissent (même à faire baisser le niveau des élèves anglais, petit clin d’œil au niveau scolaire français) et que Boulard manque…son bac. Mais la mode du cancre avec Ducobu est remise au goût du jour et les 3 millions d’entrées pour cet opus le montrent et flirtent avec le premier.
Profs cancres mais pas trop. Fantasmes ou cauchemars d'élèves, ça c'est sûr.
Quoi que vous pensiez du film, la BD dont il est tiré est, elle, très cool et je vous la recommande. (de Pica, Erroc et Mauricet). Extrait ici
Tous publics dès 10 ans voire moins suivant la maturité de l’enfant.
En salles le 1er juillet 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire